Ecrit le 22/10/2015

Présenter ses condoléances  

Présenter ses condoléancesSe rendre chez une personne pour présenter ses condoléances est toujours un moment redouté. Peu importe le niveau d’intimité entretenu avec la famille du défunt, il va falloir faire preuve de tact et de retenue en face d’une ou plusieurs personnes qui doivent probablement vivre des moments d’une douleur intense.

Présenter ses condoléances requiert un choix précis des mots et des tournures de phrases.

Ci-dessous quelques exemples d'aptitudes à avoir pour bien présenter ses condoléances :

  • Avant toute chose, il faut savoir qu’une famille touchée par un deuil sera toujours sensible à ce genre de démarche. Même si présenter ses condoléances revêt toujours un côté très protocolaire, cela n’en exprime pas moins le souci de partager la peine de l’autre.

  • Il sera nécessaire de s’enquérir du moment idéal pour venir visiter la famille endeuillée et d’éviter toute arrivée surprise même si l’on s’imagine faire plaisir à la famille en arrivant à l’improviste la spontanéité n’a pas sa place en matière de condoléances. Présenter ses condoléances au mauvais moment est souvent une mauvaise idée.

  • Présenter ses condoléances avec un présent : Arriver avec un présent peut devenir réconfortant pour celui qui le recevra. Un bouquet de fleurs, un livre, une boîte de friandises lorsque l’on connaît les goûts de la personne que l’on va visiter.

  • Une fois sur place et dès que l'on a présenter ses condoléances, il faut toujours garder en mémoire que la famille qui est en face traverse des moments extrêmement difficiles et qu’il est fort probable que son équilibre physique et psychique en soit quelque peu bouleversé. On ne s’étonnera donc pas si l’expression de la douleur est vive ou au contraire si l’on a devant soi des gens qui semblent figés et sans aucune réaction de tristesse ou de colère. Il s’agit de ne pas juger certaines réactions en s’imaginant que l’on aurait mieux appréhendé la situation. Il s’agit d’être une écoute et une présence réconfortante et de s’abstenir de toute polémique.

 

  • Présenter ses condoléances, c'est aussi une aptitude dans son comportement : une famille qui se retrouve en deuil recherche avant toute chose de la compréhension et de la légèreté dans ses rapports avec autrui. Apportez votre aide, votre bonne humeur, votre présence par l’écoute ou par l’action. Allez faire des courses, déchargez les personnes endeuillées d’un maximum de contingences quotidiennes (papiers, garde d’enfant, réalisation de courriers, covoiturage, confection de nourriture).

  • Se garder de poser des questions dans le détail concernant les circonstances de la mort. Face à la famille, rester discret et digne pour ne pas réveiller des moments douloureux.

  • Proposer à l’entourage de collecter des dons pour aider financièrement la ou les personne(s) endeuillé(e)s. Une famille touchée par un décès refuse quelquefois d’évoquer sa gêne financière. Pourtant, il faut garder en mémoire que des obsèques coûtent une somme conséquente et qu’il est parfois compliqué de posséder cette somme immédiatement. Remettre une enveloppe à la famille après avoir collecté un peu d’argent au sein de l’entreprise où le défunt travaillait, ou encore dans son entourage proche, cela n’a rien de déplacé et ne s’assimile en aucun cas avec de la charité, il s’agit simplement de bon sens et de lucidité sur une situation particulière.

  • Enfin, n'oubliez pas au moment de présenter vos condoléances à des personnes endeuillées le plus important est de savoir rester simple, disponible, courtois(e) et discret(e) ce sont là les bonnes attitudes à adopter lorsque l’on est sur le point d’exprimer à quelqu’un ses plus vives condoléances.

 

Ces exemples de phrases de condoléances ne sont pas adaptés à votre situation ? Popcarte.com, site de référence sur les cartes de condoléances, vous propose des cartes de condoléances 100% personnalisés à partir de 0,62 €