Ecrit le 02/12/2013

sida-soins-funeraires

Les séropositifs toujours interdits de soins de conservation. Des personnalités réclament dans une tribune que les séropositifs puissent désormais bénéficier de soins funéraires...

Les personnes séropositives ne peuvent bénéficier de soins funéraires. Plusieurs personnalités s’élèvent contre cette interdiction «injustifiable, traumatisante et indigne» dans une tribune parue le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, dans le Journal du Dimanche. Parmi les signataires, Pierre Bergé, Jean-Luc Romero, président d’Elus Locaux contre le sida ELCS)
Ne pas ajouter à la douleur le traumatisme de la discrimination

La levée de cette interdiction avait déjà été préconisée le 22 janvier 2013 par le Haut Conseil de la santé publique. Elle est réclamée depuis des années par  les associations."

« Pourquoi  ajouter inutilement à la douleur de la disparation d'un(e) proche, le traumatisme de cette discrimination post-mortem que rien ne justifie scientifiquement? Nous sommes jeunes, nous connaissons des personnes vivant avec le VIH ou une hépatite, parfois sommes-nous nous-mêmes concerné(e)s par la maladie. La seule perspective que des proches et des familles aient à faire face simultanément et au deuil, et à la discrimination, et à la décomposition nous est insupportable. » s’interroge le texte de cette tribune également signée par le Président des Jeunes Radicaux de Gauche (JRG) et d’Homosexualités et Socialisme (HES). 

Source : Alice Coffin (avec AFP)