Pour Peter, cétait il y a un mois, chez vous.

A toi ma marraine, ma tante.

 

Je me lève, je vous embrasse Peter, je t'embrasse, tu me raccompagnes, éternellement suivi d'un chien.

Je sors, je quitte cette belle demuere sous le soilei d'automne, entourée de grands arbres aux couleurs chatoyantes.

Je me retourne une fois et puis encore, et tu es toujours là sous le porche, les rayons chauds t'envellopant.

Tu me souris, me lançant un " à bientôt" de la main.

Il faisait beau, calme et tu étais bien, avec cette force si intense qui est tienne.

Je marche, je m'éloigne en regardant les premières feuilles éparses qui jonchent le sol et garderai toujours de toi cette image de sereine bienveillance.

Chère tante Jacqueline, toujours attentive, dont je redoutais parfois les remarques sévères, tu resteras présente dans ma vie.

Caroline

 

Consultez notre page "Témoignages", où vous trouverez beaucoup de poèmes, de messages d'adieu, de témoignages de personnes qui ont vécues un deuil.