Texte décès de Gabriel Ringlet à lire pendant une cérémonie d'obsèques

 

Oui, nos mains vont disparaître…
Mais nos poignées de mains, mais nos signes de bonjour, mais
nos gestes d’adieu, mais l’invisible chemin de nos caresses…
nous l’allons pas les brûler.
Oui, nos pieds vont disparaître…
Mais la foulée de nos promenades, mais l’élan de nos courses,
mais le saut de nos jeux, mais le pas de nos danses et de nos
rende-vous… nous n’allons pas les noyer.
Oui, nos visages vont disparaître, et nos oreilles, et nos lèvres
et nos yeux….
Mais nos sourires, mais nos écoutes, mais nos regards, mais
nos baisers... nous n’allons pas les enterrer.

 

Consultez notre page "Témoignages", où vous trouverez beaucoup de poèmes, de messages d'adieu, de témoignages de personnes qui ont vécues un deuil.