Texte décès, de Jacques Prévert à lire lors d'une oraison funèbre.

 

La vie n’a pas d’âge
La vraie jeunesse ne s’use pas.
On a beau l’appeler souvenir,
On a beau dire qu’elle disparaît,
On a beau dire et vouloir dire que tout s’en va,
Tout ce qui est vrai reste là.
Quand la vérité est laide,
C’est une bien fâcheuse histoire.
Quand la vérité est belle, rien ne ternit son miroir.
Les gens très âgés remontent en enfance
Et leur cœur bat là où il n’y a pas d’autrefois.

 

Consultez notre page "Témoignages", où vous trouverez beaucoup de poèmes, de messages d'adieu, de témoignages de personnes qui ont vécues un deuil.