Mise en bière : définition

Mise en bière

« Mise en bière » est l'acte de placer le corps du défunt à l'intérieur du cercueil. C’est le dernier moment où le défunt est visible, on l’appelle également la mise en cercueil.

La période de recueillement s’achève par la fermeture du cercueil (levée du corps), généralement effectuée par l’agent des pompes funèbres présent.

C'est à ce moment précis que les proches peuvent lui dire un dernier adieu, juste avant le départ vers l'endroit où sera célébrée la cérémonie.

Sachez qu’en France, la mise en bière est obligatoire, d'après le code général des collectivités territoriales. Une autorisation de fermeture du cercueil doit être délivrée par la mairie du lieu de décès ou du lieu de recueillement.

 

Mise bière : quelle tenue pour le défunt ?

 

Il est de coutume d’habiller les morts, mais rien, dans la loi, ne l’impose. Seule obligation, pour des raisons d’ hygiène : reposer dans un cercueil. Eh oui, un corps, ça pollue ! Libre à vous de partir avec votre bague de fiançailles au doigt, vos boutons de manchette ou avec votre ballon de football dédicacé. Aucun texte n’interdit d’être enterré ou incinéré avec des objets.

Il existe quand même une exception: les stimulateurs cardiaques équipés de piles au lithium doivent rester à la surface…Très polluantes, elles ont aussi l’inconvénient d’exploser lorsqu’elles sont soumises à de fortes températures.

Il est nécessaire de présenter à la société de pompes funèbrse une attestation de récupération de l'appareil rédigée par le médecin ou par un thanatopracteur.

 

Obligations pour la mise en bière

 

La housse imperméable

 

Elle utilisée pour envelopper le défunt  cops avant sa mise en bière et doit être  fabriquée dans une matière biodégradable. Celle-ci doit être conforme aux caractéristiques de composition, de résistance et d'étanchéité fixées par arrêté du ministre chargé de la santé après avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France et du conseil national des opérations funéraires.

 

Il impossible que deux défunts puissent partager le même cercueil, mais la mise en bière dans un même cercueil de plusieurs enfants mort-nés de la même mère est possible, ainsi que celle de plusieurs enfants mort-nés accompagnés de leur mère décédée.

 

Mise en bière immédiate

 

Si la mise en bière est souvent un moment de recueillement pour la famille et les proches, il peut arriver que  l’officier d’état civil décrète une mise en bière immédiate. Cela s’applique généralement aux décès dus à des maladies contagieuses.

 

Fermeture du cercueil après la mise en bière

 

La fermeture du cercueil qui clôt la mise en bière est autorisée par l'officier d'état civil du lieu de décès. Cette autorisation doit être écrite et est gratuite, mais elle ne peut être délivrée qu’après l'obtention du certificat de décès  et que celui-ci ne pose pas de problème médico-légal.

La fermeture du cercueil précède la levée du cercueil et l’inhumation ou la crémation.

 

Maladie et mise en bière

 

Si un décès semble être causé par une maladie suspecte la protection de la santé publique peut exiger une vérification. Le préfet peut, sur l'avis écrit et motivé de deux médecins, ordonner constatations et prélèvements si ceux-ci s’avèrent nécessaires dans la recherche des causes du décès.

Pour les décès dus au(x)

  • charbon,
  • choléra,
  • fièvres hémorragiques virales,
  • à la peste,
  • la vérole,

Le défunt bénéficie d’un cercueil hermétique équipé d'un système épurateur de gaz. La mise en bière a lieu tout de suite après le décès si celui-ci a eu lieu à domicile ou dans un établissement de santé. La fermeture du cercueil est alors définitive. 

En revanche en cas de syndrome respiratoire aigu sévère, la mise en bière immédiate est recommandée.

En cas d’épidémie, la mise en bière doit être immédiate, et le transport et soins de conservation formellement interdits.