Thanatopraxie : Le mot vient du grec Thanatos, le dieu de la mort, et praxis, la pratique. L’embaumement est mal connu et la thanatopraxie encore plus.

Pourtant la thanatopraxie s’inscrit dans une longue tradition funéraire depuis les Egyptiens et surtout depuis le Moyen Age. Si les dépouilles humaines furent de tout temps conservées, plus ou moins longuement, la volonté de préparer les cadavres à des fins didactiques est relativement récente.

Légalement appelée en France soins de conservation depuis 1976, la thanatopraxie consiste à conserver temporairement le corps du défunt jusqu’aux obsèques.

Ces soins sont facultatifs. il n'est plus obligatoire d'avoir recours aux soins de conservations pour un transport de corps à visage découvert ( avant mise en bière ) lorsque le délai des 24 h est passé depuis le décret du 28 janvier 2011.

En France aujourd'hui, on compte plus de 1000 thanatopracteurs exerçant à leur compte ou salariés d’entreprises de thanatopraxie ou encore d’entreprises de pompes funèbres.

Parmi ces professionnels, de plus en plus de femmes ! Le métier se féminise et il n’est plus rare d’entendre parler de « thanatopractrice » !

On meurt aujourd’hui davantage de maladie que d’accident, mais dans les deux cas l’image du disparu a été bousculée et le thanatopracteur s’attache alors à lui rendre « figure humaine », notamment après des brûlures, des noyades, des chocs violents.

Gommer les stigmates de la mort, redonner des couleurs sans impression de maquillage, soigner la dernière présentation pour accompagner le deuil, c’est tout un travail qui accompagne le deuil.

 

Thanatopraxie : définition

La thanatopraxie est l’ensemble des techniques mises en œuvre pour la conservation temporaire et la présentation des corps. En France, environ un décès sur trois donnerait lieu à l’intervention d’un de ces techniciens.

Le but de cette technique est de retarder le processus naturel de décomposition en intervenant le plus rapidement possible sur le défunt, de favoriser l’hygiène, de supprimer les odeurs et de donner au visage un aspect plus naturel.

Les soins de conservation doivent être réalisés par un professionnel et nécessitent une déclaration préalable auprès de la mairie.

Cette méthode est réglementée et implique quelques obligations auxquelles doit se soumettre le thanatopracteur. La préparation est à base de formol, de glycérine, d’amarante et d’alcool est injecté dans les artères du défunt, une intervention qui dépasse le geste biologique pour une portée psychologique et esthétique. Cette intervention dure environ 1 heure 30.

Thanatopracteur : salaire

Pour exercer dans la thanatopraxie, il faut suivre une formation de thanatopracteur.

Il est difficile de donner un prix pour ces prestations car chaque entreprise de pompes funèbres est libre de facturer comme elle l’entend. Comptez entre 200 et 600 euros en moyenne pour un soin de conservation. Il ne faut donc pas hésiter à demander les tarifs!!

On peut obtenir par dérogation préfectorale, un délai supplémentaire pour les obsèques et c’est parfois nécessaire dans une société qui met plus de temps à rassembler des familles éloignées géographiquement. Les religions juives et musulmanes n'ont pas recours à cette méthode, exception faite pour le rapatriement d’un cercueil vers certains pays avec paiement de droits au consulat.

Certains dénoncent la dangerosité du formaldéhyde pour les praticiens et lors d’une crémation les produits formolés produisent de la dioxine. Quoiqu’il en soit la thanatopraxie reste une pratique de l’ombre, difficile à cerner pour le grand public.