Toilette mortuaire ou toilette funéraire : définition

Toilette mortuaire | Toilette funéraire

La toilette mortuaire est un geste qui s’intègre dans la continuité du soin. Elle est donc effectuée en principe par deux personnes : une infirmière et une aide-soignante.

Elle est réalisée sur le lieu où se trouve le défunt : hôpital, domicile, maison de retraite... avant que le corps soit transféré (le cas échéant) dans une chambre mortuaire.

La toilette mortuaire permet à la famille d'entamer son deuil plus sereinement en rendant au défunt toute sa dignité.

C'est la première étape du rituel funéraire.

 

Toilette mortuaire : des soins réalisés dans le plus grand secret

Les soins apportés au défunt sont réalisés dans le plus grand respect.

  • le défunt est installé dans son lit sans vêtement dans un drap propre en tissu ;
  • les yeux sont fermés avec un coton ;
  • on lui redonne une position détendue et naturelle si cela est nécessaire ;
  • il est déshabillé et débarrassé de ses accessoires (bijoux, prothèses auditives, lunettes..) et matériel invasif (perfusion, sonde urinaire, pansements...) ; un inventaire est effectué.
  • on effectue une toilette complète de son corps et des cheveux avec de l’eau et du savon ;
  • la mâchoire est maintenue fermée en plaçant un tissu roulé sous le menton, la tête légèrement relevée ;
  • les pansements sont tous refaits, les plaies ouvertes setont suturées par un médecin s'il y a lieu ;
  • les orifices naturels sont obturés avec du coton ;
  • les poches d’orifices seront changés (anus artificiel, urétérostomie) ;
  • sera mis en place un change complet à usage unique (« couche » ) afin d’éviter les fuites ;
  • la chambre et les affaires du défunt sont soigneusement rangées.

Une fiche de liaison est remplie, il sera notament précisé si le patient est porteur d’un pace maker.

Le corps du défunt peut rester dans l’unité dans un délai de deux à six heures avant d’être conduit à la chambre mortuaire (ce délai peut être étendu jusqu’à dix heures maximum selon les cas).

Chaque situation sera appréciée par les soignants en fonction des situations , des familles et du contexte .